Utilisez un clavier français étendu


Avant de voir comment utiliser un clavier français étendu facilement avec Linux, un petit peu d’histoire. Notre bon vieux clavier azerty a récemment défrayé la chronique, le ministère de la Culture ayant proposé de le réformer. L’idée est louable tant la disposition azerty que nous connaissons traîne des casseroles devenues inutiles (si tant est qu’elles le fussent).

Une histoire des claviers

En effet, la disposition azerty n’est qu’une légère adaptation de la disposition qwerty conçue pour la langue anglaise. Mais l’agencement découle en fait d’une contrainte technique imposée par les machines à écrire : il fallait éviter que les leviers ne se croisent et se coincent.
Machine à écrire

Donc, nous utilisons encore aujourd’hui des claviers dont la disposition est déterminée par des contraintes qui n’existent plus (y compris les claviers virtuels de nos smartphones !)

Donc, oui il y aurait besoin de réformer le clavier. Il serait temps quand on sait que la disposition Dvorak (réellement optimisée pour l’anglais) fut mise au point dans les années 1930 par August Dvorak. Une version francisée a abouti à la disposition Bepo en 2008.

clavier bépoMais la disposition azerty a la vie dure et il n’existe aujourd’hui que peu de clavier Bépo vendus (et ils sont encore très chers).

Étendre l’azerty

Depuis quelques années déjà nous disposons sous Linux d’un clavier étendu permettant de taper des caractères injustement oubliés par la disposition azerty d’origine. Par exemple, il était difficile d’utiliser des guillemets français ou le caractère e dans l’o : « œ ».

Elle est malheureusement peu connue mais la disposition « Français (alternative) » permet tout cela. Voici une fiche montrant tous les caractères possibles que vous pouvez imprimer et conserver à proximité de votre clavier. En effet, il ne s’agit pas de tout retenir par cœur. Cliquez sur l’image ci-dessous pour télécharger le PDF.

La carte du clavier français étenduCette fiche est distribuée sous la licence CC By-SA 4.0. Vous pouvez télécharger la maquette Scribus de la fiche et la modifier selon vos goûts.

Sélectionnez le clavier français étendu

Si vous êtes sous Linux, quelque soit la distribution, vous pouvez choisir la variante de clavier ci-dessus. Pour cela, allez dans les Paramètres ou Préférences depuis le menu des applications et choisissez Clavier.

Préférences du clavier

Si la disposition n’est pas « Français (variante) » alors ajoutez-la via le bouton Ajouter (parfois un simple +).

Sélection de la disposition du clavierVous pouvez alors supprimer l’ancienne variante devenue inutile (sauf si vous souhaitez avoir plusieurs variantes et en changer à l’envi).

Le changement s’opère instantanément. Vous pouvez ouvrir un traitement de texte pour essayer.

Quelques exemples

Qu’il est dommage d’écrire coeur ou oeuvre (et donc de faire des fautes, soulignées par le correcteur orthographique). Alors qu’il devient si simple d’écrire cœur et œuvre avec la combinaison suivante :

[AltGr] + o donne œ

De même en majuscule, [AltGr] + [Maj] + o donne Œ.

La plupart des touches vous donnent ainsi accès à quatre caractères.

Combinez les touches [Maj] et [AltGr] pour obtenir tous les caractères.

La touche [Maj] donne accès aux caractères de la partie haute de la touche. La touche [AltGr] donne accès à la partie droite de la touche.

On vous a peut-être appris à l’école (ce fut mon cas) que les majuscules ne s’accentuent pas. Quelle erreur ! Comment distinguer alors le sens dans le titre « L’ASSASSIN TUE » ? Ou encore « ELEVE A LA FERME » ?

Prenez l’habitude d’utiliser la touche [AltGr] pour vos majuscules accentuées : [AltGr] + [Maj] + é, [AltGr] + [Maj] + ç, [AltGr] + [Maj] + à, etc.

Et les accents circonflexes et les trémas ? Commencez naturellement par la touche diacritique ¨ ou ^ puis enchaînez avec une majuscule normale ([Maj] + e par exemple) et à vous les Ê, Ë, Ö, Ï, Û, etc.

Vous écrivez un texte en espagnol ? Pourquoi ne pas utiliser les ponctuations de début de phrase ? ¿Y por qué no?

Bref, vous retrouverez le plaisir d’écrire avec votre clavier !

Crédits illustration

Michka_B - Personnal work, KB France Linux, GFDL

« Typebars » par AudriusaTravail personnel. Sous licence Domaine public via Wikimedia Commons.